Plan du site Imprimer Accueil

 

Logo Schweiz

 

Dettes Conseils Suisse est une association faîtière dont les membres sont des services de conseils en désendettements. En ce sens, elle ne répond pas aux demandes de particuliers mais renvoie aux membres de Dettes Conseils Suisse.

Nouveau secrétaire général de Dettes Conseil Suisse

La Présidente et le comité se réjouissent d'avoir trouvé en la personne de M. Pascal Pfister le nouveau secrétaire général de Dettes Conseil Suisse.

Il a commencé son travail le 1er janvier 2021.

Nous lui souhaitons une prise de poste réussie et nous réjouissons de collaborer avec lui.

Les bureaux de DCS ont été déplacés à Bâle (l'adresse se trouve dans la rubrique contacts).

Intrum (ne) fait (pas) des cadeaux aux jeunes adultes!

12.11.2020, par Mario Roncoroni

(Traduction du texte en allemand disponible à l’adresse :https://www.schuldeninfo.ch/news-reader/intrum_schuber.html)

Pour les non-informés, l'offre d'Intrum semble tentante : les jeunes qui reçoivent pour la première fois un courrier de l'agence de recouvrement doivent se rendre dans un centre de conseil en matière d'endettement. S'ils le font, Intrum dit vouloir renoncer à ses "frais de recouvrement de créances". Ce cadeau-gag ne vaut pas grand-chose : les frais ne seraient pas exigibles devant un tribunal  (voir le mot-clé "sociétés de recouvrement" sur schuldeninfo.ch).

L'action d'Intrum n'est qu'un coup de publicité. Les centres de conseil en matière d'endettement sont utilisés comme faire-valoir sans qu'on leur demande leur avis. Il leur est demandé de confirmer la consultation sur un formulaire que les jeunes adultes reçoivent d'Intrum, avec un cachet et une signature.

Le cadeau-gag ne fonctionne pas totalement : "20 Minuten", par exemple, ne tombe pas dans le piège de l'agence de recouvrement et publie même des instructions détaillées sur la manière dont les débiteurs/trices peuvent s’opposer aux frais qui -dès le départ- ne sont pas dus, ceci à l’encontre du scénario d'Intrum ("20 Minuten" du 20.09.2020).

L’action publicitaire est malheureusement un succès total pour Intrum. Non pas qu'il y ait eu une marée de jeunes adultes s'inscrivant formulaire en main dans les centres de conseil en matière de dettes (pas un seul d'entre eux ne s'est inscrit au Service de conseil en matière de dettes de Berne), mais Intrum a -une fois de plus- réussi à se faire connaître du public en tant qu'organisation engagée dans la prévention de l'endettement*.

 

*Le comité de DCS rappelle que la facturation de frais illicites par les maisons de recouvrement participe à l’aggravation de l’endettement des ménages. DCS souhaite l’application de règles éthiques strictes et des contrôles des acteurs de la branche du recouvrement de créances car nombreux parmi eux profitent de la vulnérabilité des consommateurs.

Autre source d’information sur les frais illicites : le site internet de la Fédération romande des consommateurs FRC vous renseigne à ce sujet !(lien : https://www.frc.ch/les-societes-de-recouvrement-nont-pas-plus-de-droits-quun-creancier-standard/)

Accueil | Début | Imprimer | Impressum
Created by C.I.S. AG